L'histoire de Gardakan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'histoire de Gardakan

Message par Gardakan le Ven 28 Juin 2013 - 17:25

Acte I Taverne de Meissen : La table du chasseur de primes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Cette taverne, la plus mal famée de tout le Wissenland, est un véritable repère de brigands, et autres rebuts de la société...

Cependant, l'homme que vous recherchez ne peut être trouvé qu'ici, assis dans l'ombre, dans un coin de la taverne où personne n'ose s’asseoir.
Cet homme a déjà eu affaire au moins une fois avec chacun des clients de cette taverne, et ces derniers ne comptent pas revivre l'expérience...

Tandis que vous approchez de sa table, vous pouvez sentir le regard de tous les autres clients braqué sur vous.  
Alors que vous êtes à proximité du chasseur de primes, celui-ci vous plaque sur la table, tout en plaçant sa dague contre votre gorge !


Semblant vous inspecter, il finit par vous lâcher tout en disant :
« Je vois, c’est vous qui m’avez contacté pour… heu… »
A ce moment là, l'homme sort un petit carnet, jette un coup d’œil aux trois premières pages, puis vous regarde d’un air étonné :
« …En savoir plus sur moi ? »

Après un moment d’hésitation, l’individu commande une choppe, puis tout en bombant le torse commence :
« Et bien, je vais me faire un plaisir de vous raconter mon histoire dans ce cas ! Asseyez-vous, prenez une choppe, et surtout, profitez ! »
L’homme dit avec fierté :
« Je suis né dans une communauté du nom de Meissen, dans le Wissenland… Comment, vous n’avez jamais entendu parler de Meissen avant aujourd’hui ?! »
Se levant, et faisant un large mouvement avec ses bras, il dit d’une voix forte :
« Comme vous pouvez le voir, Meissen est acculée aux montagnes du sud de l’Empire, ce qui présente un fort avantage puisque nous ne sommes pas mêlés aux luttes de pouvoir que se livrent les autres villes ! »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’homme prit cependant un air plus grave :
« Néanmoins, nous n’avons jamais étés à l’abri des pillards des montagnes… Ces nains cupides… »

Semblant reprendre ses esprits, il lança :
« Excusez-moi, je m’égards…
Je suis donc né dans une famille assez modeste, mon père était garde, et ma mère faisait plusieurs petits travaux pour arrondir les fins de mois. Quant à mon frère, ma sœur, et moi-même, nous étions partis pour suivre le même chemin que nos parents.
Cela incluait donc une éducation religieuse pour l’aîné, donc moi, basée sur les préceptes de Sigmar, puisse-t-il protéger l’Empire éternellement, et ce afin de rejoindre cette noble garde qui défendait le peuple des pillards, et combattait l’injustice !»


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A ce moment là, vous pouvez-voir le regret envahir le regard du chausseur de primes, lorsqu'il ajouta :
« Rejoindre cette garde était mon rêve, pouvoir défendre la Justice, la veuve et l’orphelin… Mais tout ça m’a été enlevé lors de mes 14 ans, lorsque ces pillards nains, avec l’aide d’un traître,  ont anéantie la garde dont faisait parti mon père et exterminé ou réduit en esclavage la moitié de Meissen…
Je n’avais plus mon père et la garde pour me servir de modèle, plus ma mère, mon frère, et ma sœur pour me réconforter, enfin le tribunal impérial fut corrompu et ne condamna jamais le traître qui avait vendu la garde : J’étais totalement seul, désorienté et sans but… »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Soudain, le chasseur de primes reprit cet air fier qu’il possédait au départ, et poursuivit :
« Dès l’aube de mes 16 ans, j’achevais mon entrainement au combat, mais rejeta le poste qui m’était proposé dans la garde. »
Prenant une grande inspiration, l'homme proclama :
« Mon âme et mon corps criaient non pas vengeance, mais Justice ! Mon objectif était clair, là où la garde avait échoué, je réussirais en employant tous les moyens nécessaires, je serais le bras armé de la Justice ! »
Puis baissant la voix, il conclu fièrement :
« C’est ce jour là que débuta ma carrière de chasseur de primes ! »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Élevant la voix de manière à se faire entendre de tous, le chasseur de primes raconta :
« Durant huit longues années, j’ai traqué et mis hors d’état de nuire toute la vermine que le Wissenland avait à offrir ! Et si certains ont pu critiquer mes méthodes, je pars du principe que briser un ou deux os à un témoin vaut mieux qu’avoir un criminel en liberté ! »
Continuant sur le même ton, l'homme ne semble plus s’adresser à vous, mais plutôt à l’ensemble des clients de la taverne :
« Lors de mes 26 ans, en ayant fini avec le Wissenland, je décidai de partir nettoyer l’ensemble de l’Empire ! Mon aide fut inestimable à plus d’une enquête, et je permis même d’établir un lien entre une série de meurtres, tous plus sanglants les uns que les autres !
Mon enquête actuelle et justement portée sur ces meurtres ! »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le chasseur de primes commença à faire les cents pas dans la taverne tout en continuant :
« Ces meurtres avaient tous un point en commun : Le cœur arraché ! De plus, les témoins qui ont… accepté de coopérer avec moi, parlent tous d’un mage vêtu de noir et pratiquant la magie noire ! »
Montant sur le comptoir, sous les yeux ébahis du tavernier, le justicier s’exclama :
«Puisse cela me prendre ma vie entière, moi, Gardakan von Wissenland, traquerais ce meurtrier, et le ferais répondre de ses crimes ! Au nom de la Justice, et au nom de Sigmar ! »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L’homme sauta du comptoir sous les applaudissements gênés de son assemblée, et il retourna s’asseoir en face de vous, puis lança d’un air calme :
« Bien, je crois avoir répondu à votre question, souhaitez-vous m’engager pour une affaire, où êtes-vous juste venu me faire perdre mon temps ?! »
avatar
Gardakan

Messages : 98
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
Nom: Gardakan
Race: Humain
Carrière actuelle: Chasseur de vampires

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire de Gardakan

Message par Gardakan le Lun 11 Aoû 2014 - 17:43

Acte II Ruines de Drakenhauf : Le sombre étranger

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Les carcasses fumantes des maisons qui s'écroulent, et au loin un château maudit qui vient probablement d'abriter son dernier complot.
A mesure que le vent se lève, les cendres s'envolent dans votre direction, au point que vous devez vous protéger les yeux de votre main.
A moitié aveuglé, vous parvenez à remarquer un homme au milieu des décombres.
Ses habits qui autrefois se rapprochaient de la bourgeoisie, sont maintenant maculés de boue et de cendres
Cet homme autrefois si fier creuse maintenant les décombres tel le ferais un chien pour retrouver un os.
Ses cris de rage résonnent à travers ce qui fut autrefois la place du marché.

A mesure que vous approchez, l'homme parvient finalement à trouver ce qu'il cherchait : Un enfant toussant entièrement couvert de cendres.
Cependant, l'air victorieux de l'homme se dissipa lorsque l'enfant rendit son dernier souffle...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Arrivé à proximité de l'homme, celui-ci se lève brusquement tout en pointant son arbalète à répétition vers vous.
Son visage déformé par la rage et la tristesse n'a plus rien de la fierté qui en émanait autrefois.
Soudain, la corde se détend et le carreau siffle, passant à quelques centimètres de votre oreille droite, et un cris de douleur inhumain se fait entendre derrière vous.

Vous croisant en courant, l’arbalète toujours en main, l'homme ne vous jette même pas un regard.
L'homme se mit devant le corps inanimé de l'immonde créature qui se trouve à quelques mètres seulement de vous, un carreau planté dans la tête.
Le bruit distinctif de la corde qui se tend et qui se détend se fit entendre ensuite pendant près d'une minute.
Une longue minute pendant laquelle le corps du vampire se changea en vulgaire tas de chair et d'os.
Une longue minute pendant laquelle le visage de l'homme devint peu à peu inexpressif.

D'autres individus habillés comme l'homme vinrent peu à peu se rassembler sur la place du marché.
Prenant un air autoritaire, vous dites d'une voix ferme aux hommes placés devant vous :
"Les ordres sont clairs, aucun survivant, tuez-les tous !"

Puis plaçant votre main sur l'épaule de l'homme se tenant devant vous, vous ajoutez :
"Mêmes les vivants, est-ce compris !?"
Vous regardant de ses yeux vides, l'homme vous répondit en tirant un denier carreau sur une femme qui avait le malheur de ne pas être encore morte.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce jour là en Sylvanie, beaucoup de choses brûlèrent : Des vampires, des hommes, une ville, mais aussi quelque chose dans l'esprit d'un homme qui plaçait la justice au dessus de tout.
avatar
Gardakan

Messages : 98
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
Nom: Gardakan
Race: Humain
Carrière actuelle: Chasseur de vampires

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum